Aller au contenu principal

Election du titre de l'année Ziklibrenbib

Tulle Agglo
Election du titre de l'année Ziklibrenbib

La médiathèque intercommunale Éric Rohmer participe à l’opération nationale Ziklibrenbib, qui consiste à élire le meilleur titre musical de l’année de musique libre de diffusion.

Ziklibrenbib est un projet collaboratif, qui vise à promouvoir la musique en libre diffusion dans les médiathèques. Au-delà des chroniques publiées chaque semaine sur le blog, Ziklibrenbib propose des outils de médiation et des idées d’animation à destination du grand public et des professionnels du secteur musical.

 

Avec le temps et la réussite, Ziklibrenbib est devenu une élection dont l’objectif est de désigner le meilleur morceau en libre diffusion issu du blog. Et pour cette 6ème édition, la médiathèque intercommunale Éric Rohmer (MIER) a choisi de rejoindre les établissements participants et de s’associer au projet d’envergure nationale. Ainsi jusqu’au 27 mai, le public de la MIER pourra découvrir ou redécouvrir les 13 morceaux en lice, issus d’albums sortis en 2017 et chroniqués sur Zilibrenbib.

 

Si vous souhaitez participer au vote, rien de plus simple. Vous pouvez choisir de voter par internet en vous rendant sur www.acim.asso.fr/ziklibrenbib/election/. Il vous suffira alors de choisir vos trois titres préférés. Ou si vous le souhaitez, vous pouvez voter à la médiathèque. Jusqu’au 27 mai, un ordinateur est dédié à l’évènement et vous permet de découvrir les 13 titres en compétition et de les télécharger sur une clé usb. Des bulletins de vote et une urne sont à disposition au secteur musique.

 

L'info +

On appelle musique libre l’ensemble de la musique sous licence de libre diffusion, c’est-à-dire l’ensemble des morceaux, compositions et enregistrements pour lesquels les auteurs et interprètes ont accordé au public un droit d’échange, de partage et de rediffusion. Il existe de nombreuses licences libres de diffusion, mais au fil des ans, une famille en particulier a su tirer son épingle du jeu : les licences Creative Commons (CC). Les artistes qui publient sous ces licences n’abandonnent pas leurs droits d’auteur, mais offrent des libertés au public. Cela ne les empêche pas de vendre leur musique sur des plateformes numériques ou de solliciter leurs fans lors de campagnes de crowdfunding.