Aller au contenu principal

Cité de l'accordéon et des patrimoines

Cité de l'accordéon et des patrimoines

Etat des lieux des musées actuels

 

 

Les collections muséales de la Ville sont actuellement réparties dans quatre bâtiments distincts : le Musée du Cloître, le Musée des Armes, le bâtiment Pôle Accordéons et la réserve externe située au 7 avenue Victor Hugo. Parmi ces bâtiments, seuls le musée du Cloître et le musée des Armes sont ouverts au public.

 

L’état des lieux des musées actuels permet de faire ressortir les problématiques suivantes:

 

 

Des collections en héritage d'une histoire multiformes

 

La Ville de Tulle est riche d’une histoire allant du Moyen-Age au XXe siècle. Témoins de ces héritages divers, les collections des musées, qu’ils s’agissent d’oeuvre d’art, d’objets techniques ou de documents. racontent l’histoire et les activités des hommes sur ce territoire. La gestion de ces collections, séparée administrativement en deux musées labellisés distincts, apparaît peu justifiée aujourd’hui.

 

 

Des collections dispersées et peu visibles

 

Si l’on considère le volume global des collections, seulement 311 pièces sont exposées de manière permanente (parcours permanent armes). Les collections instrumentales ne sont pas visibles du public alors que leur potentiel d’attractivité est important. Dans un bâtiment aux espaces contraints, le Musée du Cloître n’a plus de présentation permanente de collections et fonctionne avec des expositions temporaires.

 

 

Une offre muséographique désuète

 

Le seul parcours permanent existant est celui du Musée des Armes mais sa muséographie, inchangée depuis son installation en 1977, ne correspond plus aux attentes des visiteurs d’aujourd’hui. La mise en valeur des collections doit évoluer pour s’adapter aux pratiques des publics, grandement transformées notamment par l’usage des outils numériques.

 

 

Des bâtiments inadaptés à la conservation et à l'accessibilité

 

Il faut constater qu’aucun des bâtiments existants actuels n’est adapté à la mission première du musée qui est la conservation matérielle des objets. Les conditions en terme de température, d’hygrométrie et d’éclairage ne sont pas satisfaisantes et ne garantissent pas leur transmission aux générations futures.
De la même manière, aucun des bâtiments n’offre aux visiteurs les premières conditions de confort (toilettes, vestiaire) et l’accessibilité exigée au regard de la réglementation.

 

 

Une offre en direction des publics en l'état difficilement améliorable

 

Les horaires d’ouverture disparates entre les sites et la dispersion des équipes d’accueil ont un impact fort sur la fréquentation dont la tendance générale est plutôt à l’érosion. L’offre d’activités en direction des publics rencontre des limites compte tenu des bâtiments actuels.

 

 

Le futur musée

 

 

Partant de cet état des lieux, la Ville souhaite se doter d’un musée unique dans un bâtiment adapté et fonctionnel pour mieux préserver et valoriser ses collections. Regrouper ne signifie pas transposer les musées existants au sein d’un nouveau bâtiment. Il s’agit de parvenir à créer et faire vivre un nouvel équipement, à la fois dépositaire des collections des musées auxquels il succède et porteur d’une nouvelle identité. Le projet scientifique et culturel, validé par le service des Musées de France a permis de poser les enjeux et les ambitions de ce projet. La future «Cité de l’Accordéon et des Patrimoines de Tulle» combinera des activités patrimoniales avec des espaces muséographiques (parcours permanents, espace d’exposition temporaire, un centre de ressources et des réserves) et des activités culturelles avec des lieux dédiés (un auditorium, une salle pédagogique) qui permettront de proposer une programmation d’animations et d’évènements à même de garantir le rayonnement du futur musée.

 

 

Le choix des collections valorisées dans le parcours permanent

 

Un choix de trois thématiques dominantes autour des savoir-faire a été fait parmi l’histoire et les activités artisanales et industrielles qui jalonnent l’histoire de la ville du XVIIe siècle à aujourd’hui : un savoir-faire lié à la fabrication d’une dentelle à l’aiguille (le poinct de Tulle), une activité de fabrication d’armes à feu et une facture instrumentale d’accordéons. Cet angle de lecture de l’histoire de la ville offre l’intérêt de pouvoir réunir un maximum d’objets issus des trois entités muséales (Musée du Cloître, Musée des Armes, Pôle Accordéons).

 

Le positionnement du musée sur le territoire

 

Ce choix de thématique permet à la ville de se positionner de manière complémentaire aux musées existants sur le territoire. Elle lui accorde une identité forte et attractive, le distingue d’autres musées du territoire corrézien et lui permet aussi de s’adresser à des publics très différents.

 

Un bâtiment en cœur de ville

 

L’équipe municipale actuelle a opté pour un choix d’implantation dans le centre ancien (quartier du Trech) afin de donner une nouvelle dynamique à ce quartier en s’appuyant sur un équipement culturel. Il s’intègre dans le cadre du dispositif « Action Cœur de Ville » qui permet à la ville d’engager une réflexion plus large sur le réaménagement de son centre ancien.

 

L’intitulé du futur équipement

 

L’intitulé « Cité de l’Accordéon et des Patrimoines de Tulle » est celui validé par la collectivité et inscrit dans le projet de ville «2014-2020». Le nom de la future structure présente l’intérêt d’être évocateur d’un lieu vivant où les dimensions de fabrication et d’écoute sont présentes.

 

 

Pour en savoir plus sur le projet, n’hésitez pas à télécharger la synthèse du Projet scientifique et culturel ci-contre

En vidéo